Banner
- Web Analytics, les exemples

Les sites e-commerce

L’objectif principal de tous les sites e-commerce est bien entendu de conduire l’internaute à acheter un produit.

KPI’s

  • Taux de conversion d’achat global : diviser le nombre de commande par le nombre de visites. C’est un indicateur très basique mais compréhensible par tous.
  • Panier moyen : montant moyen d’achat des visiteurs sur votre site. C’est un des leviers d’amélioration de la performance d’un site e-commerce.
  • Nombre de produits par achat : cet indicateur permet de juger la performance du cross-selling. Si cet indicateur n’atteint pas les objectifs fixés, l’amélioration des fonctionnalités de recommandation de produit peut être une action à mener.
  • Nouveaux visiteurs par rapport aux visiteurs connus : les différences de comportement entre ces deux catégories de visiteur peuvent être une source très intéressante d’information.


Effet sur les ventes offline : le site peut générer des ventes de manière indirecte. Un call center est parfois un relais majeur à la vente en ligne. L’utilisation d’un outil de web analytics multicanal peut alors être primordiale.

La liste des indicateurs clés de performance pour les sites e-commerce peut être très longue.

D’autres indicateurs peuvent être proposés par exemple pour le suivi des sources de trafic (moteurs de recherche, campagnes e-marketing…).

Les sites de génération de lead (événementiel, communication, B2B).
Il s’agit ici de constituer une base de prospects qualifiés grâce à un dispositif web.
Le site présente les produits et services de l’entreprise et s’attache (par le biais d’un formulaire, de l’inscription à une newsletter, jeu, etc.) à créer un premier contact et obtenir des informations sur le prospect.

KPI’s

  • De la même manière que pour les sites e-commerce, la notion de taux de transformation va s’appliquer ici. On suivra le taux de conversion du formulaire de prise de contact (lead /visites).
  • Qu’il s’agisse d’un site corporate ou d’un mini-site, des campagnes online peuvent avoir été mises en place pour générer du trafic vers le site.
  • On portera alors beaucoup d’attention au taux de conversion de chaque source. Savoir quelle source permet d’obtenir le plus de contacts qualifiés est un indicateur précieux. Il vous permettra de piloter vos investissements en ligne.


Les sites média ou de contenu (Information)
Il s’agit ici des sites dont le contenu est la source ou le support de leur revenu. De la même manière qu’un journal ou un magazine, ils vont tirer leurs revenus des abonnements, de la commercialisation des espaces disponibles sur le site ou de la vente d’archives, de dossiers spéciaux ou d’articles.
Comme pour les médias traditionnels (TV, radio, presse, affichage), certifier une audience permettra d’asseoir les tarifs. L’OJD (Organisme de certification des audiences) pourra intervenir dans la certification de votre audience. Il faut pour cela avoir des informations précises sur l’activité du site.

KPI’s

  • Visiteurs uniques, nombres de pages vues, temps passé sur le site, niveau d’engagement du visiteur, fréquence des visites, consultation des rubriques… autant d’indicateurs qui vont permettre de juger de la performance du site (l’optimiser le cas échéant) et qui aideront à la commercialisation des espaces publicitaires.

Ces informations sont d’autant plus importantes que le modèle par abonnement ne fonctionne pas sur internet. Les sites média passent tour à tour à un modèle gratuit entièrement financé par la publicité.